1 855 614-1595 AUTO COACHING
Si vous vous êtes inscrit(e) avant avril 2023Connexion sur CQ.net

La stratégie de Walt Disney

Quelle merveilleuse expérience que d’imaginer se mettre dans la peau de Walt Disney et de rendre un rêve possible ! Cette stratégie modélise la réussite des scénarios que Walt Disney a créés. Elle vous permettra, en reproduisant les processus stratégiques de créativité du père de Mickey Mouse, de visiter les trois rôles impliqués dans le processus de pensée de ce génie créatif. Le premier rôle est celui du Rêveur, le deuxième celui du Réalisateur et le troisième celui du Critique. Le but de cette technique est ni plus ni moins que de vous permettre de partir à la découverte de votre potentiel et de découvrir comment réaliser vos rêves !

  1. Identifiez et personnalisez l’objectif (projet)

Pensez à un projet que vous souhaitez fortement réaliser, mais qui vous semble relativement inaccessible. Ce projet peut vous sembler grandiose et difficile à réaliser, pour toutes sortes de raison. Il représente peut-être un rêve auquel vous avez maintes fois pensé, mais que vous écartez toujours comme étant irréaliste pour vous. Cela pourrait être: démarrer une entreprise, entreprendre un tour du monde, ouvrir un commerce, construire une maison, etc.

  1. Créez des ancrages spatiaux 

Définissez quatre espaces au sol, que vous pouvez représenter par quatre feuilles de papier sur lesquelles vous écrirez les mots suivants : Rêveur, Réalisateur, Critique et Projet.

Vous allez dans un premier temps parcourir ces espaces pour installer des ancrages spatiaux. L’idée est que dans chacun des espaces du rêveur, du réalisateur et du critique, vous soyez à même de retrouver un état similaire à celui que vous avez déjà connu dans des expériences de vie où vous vous êtes retrouvé dans ces trois rôles. Il vous est en effet sans aucun doute déjà arrivé de rêver à des projets, d’en réaliser d’autres et d’être critique à l’égard de certaines de vos réalisations. Ce sont les états correspondant à ces trois expériences que vous souhaitez ancrer dans ces espaces avant de commencer à aborder votre projet à proprement parler.

Placez-vous pour commencer dans l’espace Rêveur. Pensez à une expérience passée (qui n’a rien à voir avec votre projet), dans laquelle vous avez été particulièrement rêveur. Pensez au moment où le rêve était à son intensité maximale. Prenez votre temps pour laisser venir les images de cette expérience et voir dans quel environnement cela se passait. Vous pouvez également entendre si des sons sont associés à cette expérience. Comme toujours, vous pouvez intensifier l’expérience en allant chercher plus de sous-modalités pour enrichir encore l’expérience. Soyez attentif au ressenti qui s’installe en vous quand vous êtes dans cette position de rêveur. Vous pouvez, si vous le souhaitez, choisir également un symbole, une couleur ou un geste pour représenter encore plus cet espace.

Déplacez-vous maintenant dans l’espace du Réalisateur. Pensez à une expérience passée (qui n’a rien à voir avec votre projet), dans laquelle vous avez planifié, organisé, réalisé quelque chose de structuré. Pensez à une expérience dans laquelle vous organisiez avec aisance les étapes à suivre et agissiez de manière concrète. Dans cette expérience, vous étiez au cœur de l’action en vue de la réalisation de votre objectif. Intensifiez l’expérience en allant chercher plus de sous-modalités pour enrichir encore votre ressenti dans l’espace du réalisateur. Vous pouvez, si vous le souhaitez, choisir également un symbole, une couleur ou un geste pour représenter encore plus cet espace.

Enfin, placez-vous dans l’espace du Critique. Considérez le critique dans son ensemble : être critique, c’est aussi se placer dans une démarche constructive, et pas seulement mettre en avant les aspects négatifs d’un projet. Votre but est que l’espace du critique vous aide à la réalisation de votre projet, pas qu’il vous démotive. Il est donc important d’écouter à la fois la critique négative et la critique positive. Pensez à une expérience dans laquelle vous écoutiez la critique par rapport à quelque chose de manière ouverte et attentive. Ce peut être une critique interne (autocritique) ou une critique reçue de la part de quelqu’un d’autre (un conseiller, un ami). Imaginez entendre le discours critique, tant dans sa composante négative que constructive. Intensifiez l’expérience en allant chercher plus de sous-modalités pour enrichir encore votre ressenti dans l’espace du critique. Vous pouvez, si vous le souhaitez, également choisir un symbole, une couleur ou un geste pour représenter encore plus cet espace.

Ressortez de cet espace et placez-vous sur l’espace Projet pour reprendre contact avec votre objectif.

  1. Amenez le projet (l’objectif initial) dans les espaces 

Faites-vous-en une image précise dans votre tête et entrez dans l’espace du Rêveur. Reprenez contact avec le ressenti de cet espace que vous aviez installé lors de la création des ancrages. Ramenez le symbole, la couleur et le geste. Développez maintenant plus en détail les images de votre projet. Laissez votre côté créatif visualiser votre projet, en amplifiant le sentiment. Dans cet espace, il n’y a pas de limites à ce qui est possible (vous rêvez), pas de place pour les « oui, mais » ou les autres critiques.

Que ressentez-vous quand vous visualisez ainsi votre projet ? Jouez avec les sous-modalités pour encore amplifier votre sentiment.

Changez maintenant d’espace pour entrer dans l’espace du Réalisateur. Reprenez contact avec le ressenti de cet espace que vous aviez installé lors de la création des ancrages. Ramenez le symbole, la couleur et le geste. Reprenez maintenant contact avec votre projet pour bien planifier les étapes. Il vous sera plus aisé de parvenir à réaliser votre rêve si le processus organisationnel est bien établi. Énumérez les tâches à effectuer, les actions à poser. Dans cet espace, vous êtes dans le concret de la réalisation, dans la planification, dans l’organisation et dans la structure. Si cela vous aide, vous pouvez écrire la liste des choses à faire sur une feuille de papier, tel qu’elles vous viennent à l’esprit. Cet espace permet de vérifier si le travail à effectuer est réaliste. Est-ce qu’il commence à être possible de réaliser ce rêve avec les étapes que vous venez de définir ?

Déplacez-vous maintenant dans l’espace du Critique. La critique s’exprime objectivement et analyse l’ensemble du projet, dans ses contraintes, mais aussi dans ses opportunités. Qu’est-il possible d’ajouter ou d’enlever, de modifier ou de transformer pour rendre plus réaliste et réalisable l’objectif du départ ? La réalisation de cet objectif est-elle écologique ? Dans l’espace du Critique, vous fonctionnez principalement par dialogue interne. Ne restez pas seulement en contact avec les aspects négatifs de la critique. Orientez-vous également vers les intentions positives et les bonnes idées que comprend votre projet.

  1. Observez chaque espace

Sortez de tous les espaces et regardez le chemin parcouru. Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez réorganiser les espaces au sol en déplaçant les feuilles de papier de manière à placer les espaces Projet, Rêveur, Réalisateur et Critique différemment, d’une manière qui fait du sens pour vous. Les parties Rêveur, Réalisateur et Critique représentent trois facettes de votre projet, et également trois parties de vous. Si vous étiez privé de l’un de ces trois aspects, le projet serait impossible à mener à terme. Rappelez-vous que Walt Disney utilisait cette démarche pour passer au crible chacun de ses projets créatifs. On peut dire que ça lui a bien réussi !

  1. Effectuez un cheminement d’intégration

Que vous ayez réorganisé les espaces ou non, revenez maintenant dans la position du Rêveur en emmenant avec vous tous les constats effectués jusqu’à présent, les intentions positives, les critiques et les nouvelles idées. Reconnectez-vous au ressenti du rêveur. Peut-être que de nouvelles idées et de nouvelles perspectives apparaissent, qui vous permettront de réaliser votre projet, ou tout simplement de l’affiner encore. Prenez le temps de visualiser tout cela et de constater comment vous vous sentez maintenant. Le rêve devient-il possible ?

Retournez dans l’espace du Réalisateur pour imaginer mettre en œuvre votre projet. Y a-t-il de nouvelles actions concrètes à ajouter à votre liste ? Enfin, retournez également une nouvelle fois dans l’espace Critique pour bien valider l’ensemble des éléments.

Vous pouvez ainsi vous déplacer autant que vous le souhaitez entre les trois espaces et faire autant d’allers-retours que nécessaire pour qu’enfin, les trois parties en viennent à un consensus en parfaite harmonie pour la réussite de votre projet. Vous pouvez également encore déplacer les feuilles représentant les espaces, les approcher, les superposer, les disposer dans l’ordre que vous souhaitez. Ainsi, le projet se consolide et les liens entre les trois parties se renforcent de manière cohérente et réaliste pour vous.

  1. Procédez à l’intégration finale

Vous pouvez donc décider de revenir plus d’une fois dans le processus. Il peut être intéressant, si cela vous convient, de ramener les feuilles des quatre espaces (Projet, Rêveur, Réalisateur. Critique) dans le centre et de les empiler. Vous pouvez ensuite vous mettre debout sur cet empilement et ressentir l’effet que cela a sur vous. Le projet qui vous semblait si lointain et irréalisable vous semble-t-il maintenant possible ? Quelle serait la première bonne étape vers sa réalisation ?

  1. Établissez un pont vers le futur

Imaginez que vous vous projetez dans l’avenir. Où en serez-vous dans votre projet dans quelques semaines, dans trois mois, dans six mois, dans un an ou plus?

Cette technique et de nombreuses autres sont enseignées dans nos cours en PNL et sont aussi disponibles dans mon livre “Tout sur la PNL“.

Bonne pratique !

Nicolas Beffort
Fondateur de Coaching Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *