1 855 614-1595 AUTO COACHING
Si vous vous êtes inscrit(e) avant avril 2023Connexion sur CQ.net

Les ordres de l’Amour

Audrey Sanchez, Enseignante et Facilitatrice en Constellations familiales, nous partage l’article qu’elle a écrit dans le Magazine Le Pendule en octobre 2022.


Qui s’est déjà dit qu’il ne ressemblerait jamais à sa mère ? Ou à son père ? Et qui pourtant doit bien admettre qu’il a hérité de certains traits de caractère, même en ayant lutté de toutes ses forces ? Notre famille, qu’on l’accepte ou pas, vit en nous. Nous portons des histoires de vie, des malaises (des talents aussi), des épreuves (et des réussites)… Des liens bien plus profonds qu’on ne saurait l’imaginer.

Notre famille influence notre histoire personnelle au-delà de la conscience que nous en avons. Et à tous ceux qui ont cru être débarrassés de leurs familles en coupant les liens, sachez que vous n’en êtes pas pour autant libérés.

Comment donc pouvons-nous apaiser ce qui est là et dont on ne veut plus ? Est-ce possible de vivre sa famille en toute tranquillité? Oui, il est possible de reprendre son destin personnel en main.

Il existe des lois fondamentales, universelles, pour chaque famille et chaque individu ; des principes qui permettent de vivre en harmonie avec nos aïeux et couper les répétitions nuisibles qui affectent notre propre existence.

Contrairement à d’autres approches, les Constellations familiales prennent en compte le système de l’individu et s’intéressent à lui dans sa globalité pour mettre en lumière les liens qui existent et qui sous-tendent les relations. Dans cette systémique, le client est au centre d’un ensemble plus vaste qu’il est impératif d’honorer avec respect.

L’Amour est systématiquement au centre du mandat des Constellations. Où l’Amour est-il porteur de son lot de souffrance ? Où est l’Amour (ou la loyauté) ? Où est-ce que l’Amour ne circule pas favorablement ?

Ainsi, les Ordres de l’Amour ne sont ni théoriques, ni dictés, ni transmis verbalement. Ils sont inconscients et issus de l’observation des systèmes familiaux. C’est une approche phénoménologique qui intervient lors d’une Constellation.

La Loi de l’Appartenance

Vous préféreriez appartenir à une autre famille ou bien ne pas en avoir du tout ? Et pourtant, vous faites bien partie de votre clan. Votre place est là, au milieu de toutes ces générations qui vous ont précédé, vous êtes juste après vos parents. Le seul fait d’être né (ou même d’avoir été conçu) vous confère ce droit d’appartenir à ce système. Vous êtes un membre à part entière de votre famille, il n’est pas possible de contester ce droit ou de le renier, ni vous, ni qui que ce soit. Et vous contribuez à ce système naturellement, sans même vous en rendre compte ou le faire volontairement.

Appartenir à sa famille, c’est également adhérer à ses normes, ses croyances, son système de va- leurs, ses traditions, sa culture… Imaginez que vous apparteniez à une famille d’escrocs, de voleurs, de bandits. Ensemble, vous vous racontez vos bons coups, « vos succès dans les affaires », ensemble vous vous comprenez et vous vous confortez les uns les autres dans vos choix, dans les personnes que vous laissez entrer dans votre cercle proche et ceux dont vous vous méfiez. Vous vous soutenez les uns les autres, même le vieil oncle Harold, en prison depuis 30 ans, est là pour vous et vous pour lui. Imaginez maintenant que 2 fils naissent dans cette famille. L’un souhaite devenir avocat pour défendre les droits des criminels. Il sera louangé, il respectera « l’esprit de la famille », ses codes moraux et ses règles tacites. L’autre choisira également le droit pour devenir avocat, avec cette petite nuance qu’il travaillera pour le procureur du Ministère Public, dans le respect des lois. Il œuvrera pour mettre les criminels derrière les barreaux… (c’est à cause de ce type d’individus que l’oncle Harold est en cage depuis si longtemps !). Cet enfant-là a de grandes chances d’être exclu par son système s’il ne le fait pas de lui-même.

L’Ordre

Notre arrivée est fixée dans le Temps. Nous sommes arrivés à un moment précis, qui est ultérieur à celui de nos parents et antérieur à celui de nos enfants. Cette chronologie établit spontanément notre ordre d’arrivée tout comme celle de chacun des membres de notre famille. Chacun a donc une place précise qui est sienne.

C’est pourquoi l’Amour est inhérent à l’Ordre : cet Ordre existe bien avant l’Amour. Nos parents sont arrivés au monde bien avant de nous mettre au monde et donc de nous aimer. Ce cadre parfait permet à l’Amour de se développer adéquatement et de s’étendre. Si l’on cherche à substituer l’Amour à l’Ordre, ne résultera que le désordre.

Ceux qui passent avant ont un avantage sur ceux qui passent après : Les ascendants avant les descendants, les parents avant les enfants, les aînés avant les benjamins et ainsi de suite. Le désordre s’installe lorsque l’Ordre est bousculé : Qu’un enfant se mêle des affaires de ses parents, remplace l’un d’eux, juge les compétences de ses aïeux, interfère dans une relation de quelqu’un qui était là avant lui… Grandir, devenir adulte, c’est accepter les choix et les non-choix de nos aïeux, c’est respecter qui ils sont quoi qu’ils aient fait.

L’équilibre entre donner et recevoir

Cet Ordre touche directement l’Équilibre dans nos relations. Enfants, nous recevons de nos parents ; nous recevons leur amour, mais également tout ce qui nous est nécessaire pour bien nous développer (des vêtements, de la nourriture, de l’attention, de l’Amour, du soutien pour grandir et devenir autonome…). Parents, nous donnons à nos enfants ; nous donnons la Vie, le meilleur de nous-même, nos valeurs, tous les biens matériels nécessaires au quotidien et à notre évolution. Un enfant ne pourra jamais « rendre » à ses parents ce qu’il a reçu d’eux, mais il pourra, en devenant parent à son tour un jour, donner à ses enfants. C’est un ordre naturel : L’enfant restera l’éternel débiteur de ses parents.

Dans les relations de couple, donner et recevoir est également affaire d’Équilibre. Je me donne à l’autre, je m’investis, je m’occupe de nos enfants, de la tenue de notre maison, du partage des frais et je reçois en retour l’équivalent. Il est difficile de trouver cet Équilibre et de le maintenir. Certains ont tendance à beaucoup donner et peu recevoir en retour. D’autres aiment prendre et donner faiblement. Cela mène à la fragilisation du couple, puis à sa rupture. Pour deux adultes qui ont déjà des enfants d’une précédente union, les enfants arrivent avant le conjoint actuel, ils ont priorité.

Il arrive, lorsqu’un parent est en difficulté (maladie, dépression, dépendance, ou qu’il a trop peu reçu dans son enfance) que l’enfant soit très sollicité. Qu’il « prenne » des responsabilités que son parent ne peut assumer comme s’occuper de ses frères et sœurs, de la maison, de son autre parent… L’enfant donne donc beaucoup plus qu’il ne reçoit et l’Équilibre est rompu. L’enfant accepte de donner avec amour en souhaitant qu’une fois son parent apte à assumer son rôle, il puisse à son tour recevoir ce dont il a besoin de sa part.

Nous constatons que l’Équilibre est donc un Ordre fragile dont nous pouvons évaluer s’il est sain ou non, équitable ou pas. La reconnaissance et la gratitude sincère nommées à l’autre peuvent suffire à rétablir l’Équilibre.

Ainsi, on découvre un certain nombre de « structures héréditaires » au sein des familles, un héritage, sans qu’il soit clairement défini, comme une règle non écrite, que chacun suit dans son esprit comme dans son corps, à travers des répétitions, des loyautés, des dons, des qualités, inconsciemment décidés et parfois même pas remarqués.

Pour conclure, l’arrière-plan systémique est très souvent la source de problèmes dont nous nous imputons la responsabilité et pour lesquels l’origine est l’infraction à l’un de ces principes d’Appartenance, d’Ordre et d’Équilibre qui perdure depuis plusieurs générations. Les membres de notre clan sont les racines de notre être. En leur laissant la juste place qu’ils occupent dans notre cœur, nous nous sentons plus forts et pouvons prendre la place qui est la nôtre dans notre existence.


> Téléchargez l’article en PDF (tel que paru dans Le Pendule en octobre 2022)


Nos formations en Constellations familiales :
> Journées de Constellations familiales
> Initiation aux Constellations familiales (2 jours)
> Devenir Facilitatrice / Facilitateur de Constellations familiales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *